L’élevage au Pays Basque


paysage basqueLe Pays Basque est très dynamique d’un point de vue agricole. Les exploitations sont souvent de petite taille, et certaines sur des terrains très accidentés. Le climat doux et pluvieux favorise les surfaces herbagères, majoritairement consacrées aux ruminants.

Manechs tete noire

La production principale reste la brebis laitière, avec les races locales : Manech tête noire, Manech tête rousse, Basco-Béarnaise, utilisées pour fabriquer le fromage AOC Ossau-Iraty.

Viennent ensuite les vaches allaitantes, Blondes d’Aquitaine principalement. On trouve également quelques élevages de volailles et de porcs. A côté de l’élevage existent aussi la vigne pour l’appellation Irouleguy (AOC), et le Piment d’Espelette AOC.

Le porc basque dans les activités agricoles

Les surfaces disponibles sur les exploitations se répartissent souvent entre les prairies, qui sont consacrées en priorité aux brebis, et les terres non valorisables : landes, sous-bois, fougeraies… où les ruminants ne vont pas. Le porc basque permet de valoriser ces surfaces non utilisées grâce aux ateliers d’engraissement. De plus, l’engraissement nécessitant relativement peu de main d’œuvre est complémentaire des ateliers ovin lait plus intensifs en travail. Porcs basques Par ailleurs, le naissage en porc basque constitue souvent une alternative pour les éleveurs naisseurs en race classique qui sont de trop petite taille pour satisfaire aux exigences de production fixées par les coopératives. De façon générale, le porc basque est une production secondaire qui constitue un appoint au revenu sur les exploitations, appoint d’autant plus intéressant qu’il ne dépend pas des primes PAC. Enfin, contrairement au porc standard, les prix sont fixes, décidés annuellement par le Conseil d’Administration de la Filière. Ceci constitue une sécurité pour l’éleveur.

Tous ces éléments contribuent à faire du porc basque un outil de diversification et un atout pour l’avenir de l’agriculture au Pays Basque.